Un vidéophone est un dispositif auditif et visuel situé à l’entrée d’un immeuble.

Il existe deux manières d’installer un interphone et un vidéophone :

* De manière filaire : installation d’un poste dans les logements.

* De manière 3G : ne nécessite aucune intervention dans les logements car les appels sont reçus sur les téléphones portables ou fixes.

Mais l’interphonie, c’est aussi la loi Handicap :

Cette loi a pour but de créer des logements accessibles et adaptées pour les personnes handicapés. Elle va concerner les bâtiments d’habitations collectifs neufs et aux bâtiments d’habitation collectifs existants, ces derniers devant être accessibles en cas de réhabilitation importante.

La loi Handicap agit sur 5 points :

* La vue : Le visiteur doit pouvoir être vu. Du coup, tous les appareils d’interphonie doivent obligatoirement être équipés d’un système qui va permettre de visualiser la personne devant la porte pour la personne à l’intérieur de l’habitat.

* L’ouïe : Le visiteur doit pouvoir être entendu. Chaque interphone va permettre l’amplification de la voix du visiteur par une prothèse magnétique grâce à une boucle magnétique fixé à l’intérieur de l’interphone.

* La vue et l’ouïe : Un signal sonore et visuel doit vous signaler le fonctionnement du dispositif d’accès. Ainsi l’interphone devra être équipé de haut parleur pour les messages sonores et de LED pour les messages visuels. Il peut y avoir des symboles intuitifs accouplés aux LED. Et la plaque de la rue devra également avoir certaines caractéristiques : un clavier code intégré, le module vidéo …

* Le déplacement : Les personnes à mobilité réduite doivent avoir un accès facilité

* Les équipements : Les personnes à mobilités réduites doivent pouvoir y accéder. Ils vont donc être situés entre 0,90 et 1,30m de hauteur et être situés à plus de 0,40m d’un angle de mur.